Les couches lavables, bilan après 7 mois d’utilisation !


Le pas en avant, Maternité / samedi, février 27th, 2021

Lors de ma grossesse, nous avions prévu de tenter les couches lavables avec Romy. Une amie m’avait d’ailleurs gentiment prêté celles qu’elle avait utilisées avec sa fille des années auparavant.

Comme pour toute notre découverte de la parentalité, on ne se mettait pas de pression : si ça nous convenait tant mieux, sinon tant pis.

Les premières fois

Lorsque Romy a eu une quinzaine de jours, nous avons essayé de la mettre en couche lavable pour la première fois. Et… ce fût un échec : la couche et le pyjama étaient trempés.

On ne s’est pas laissé abattre mais nous avons décidé d’attendre qu’elle grandisse un peu. En effet, ses cuisses étaient encore un peu trop petites pour bien remplir la couche. (Olalala, mon coeur saigne en se rappelant comme elle était miniiiiii. Mon bébééééééééééééé.)

Quand elle a eu 1 mois, nous avons réessayé en vérifiant que la couche était suffisamment ajustée. 1 fois, 2 fois, 3 fois, 4 fois…. Il n’y avait rien à faire, nous nous retrouvions toujours avec des fuites.

A ce moment là, nous nous disions qu’on allait arrêter les frais !

MAIS avant d’abandonner définitivement, j’ai lancé un petit appel à l’aide sur Instagram. Je voulais être sûre que nous mettions bien la couche et que l’on faisait les choses comme il faut.

Et j’ai eu la chance d’avoir plein de précieux conseils de la part d’Elodie (son blog ici), THE experte en couche lavable.

J’étais remotivée à bloc et on a retenté… ECHEC.

Les couches Bambino Mio

Non mais regardez moi ces motifs !!

Après discussion avec mon chéri, on a décidé de commander 4 couches neuves chez Bambino Mio. C’était l’achat de la dernière chance… Oui, rien que ça !!

Et ça été le jour et la nuit : pas une seule fuite lors de nos essais.

On a donc sauté le pas et commandé leur pack comprenant une dizaine de couches, des boosters, des liners, de la lessive et la « poubelle de couches ».

Nous avons fait le choix des couches « all-in-one » c’est à dire qu’à chaque change, on change la couche complètement. Elles sont évolutives et vous pouvez les régler à l’aide de pression.

Les boosters (des inserts) nous servent la nuit afin d’augmenter la capacité d’absorption de la couche.

Nous mettons des liners à chaque fois, cela permet d’enlever le gros des cacas et facilite le rinçage de la couche.

Et enfin, la poubelle est indispensable si vous ne voulez pas avoir l’impression de vivre dans une écurie.

Le quotidien en couches lavables

Pour être à 100% en couches lavables, il nous a fallu environ une vingtaine de couches. La journée, nous changeons en moyenne Romy toutes les 2-3 heures. Et la nuit, on utilisait en général 2 couches avec booster.

Nous avons, au fil du temps, trouvé notre organisation en faisant une lessive-couches 1 jour sur 2. Pour ne pas les abîmer, nous les lavons entre 40 et 60° C avec de la lessive non-bio.

Bien sûr, il ne faut pas avoir peur d’en avoir un peu sur les mains lors du rinçage des couches caca…

Ce qui est agréable, c’est qu’elles sont très hermétiques aux odeurs contrairement aux jetables.

Niveau économie, nous avons calculé qu’en moins d’un an, elles seraient amorties sachant qu’on peut les utiliser jusqu’à la propreté et même avec un deuxième bébé (voire 3, 4 ou 5, vous aurez compris l’idée générale : c’est costaud).

Ma soeur nous a également envoyé les couches qu’elle n’utilisait plus, et ça, c’était très chouette !

Il nous est arrivé d’avoir encore quelques fuites si nous ne changions pas Romy assez régulièrement ou si nous n’avions pas ajuster la couche comme il faut.

Aujourd’hui

Parfaite tenue lors de la mini-canicule l’été dernier

Nous ne sommes pas 100% du temps en couches lavables mais à 90%. Nous utilisons encore des jetables pour la crèche, les sorties longues ou lorsque Romy a des rougeurs nécessitant de la crème. En effet, le combo crème hydratante/liniment + couches lavables n’est pas recommandé pour optimiser leur durée de vie.

Dans le lot que ma soeur nous a envoyé, certaines absorbent un peu moins bien et nous prévoyons de tenter un « décrassage », c’est-à-dire un nettoyage profond permettant aux couches de retrouver leur capacité d’absorption.

Bilan

Vous l’aurez compris, nous sommes très contents de notre choix!

Mes conseils si vous souhaitez tenter :

-Essayer d’abord avec quelques couches avant d’acheter un pack complet afin d’être sûre que cela vous convient.

-Si vos premiers essais avec une marque ne conviennent pas, essayer en une autre. Il existe sur le marché de nombreuses marques, toutes un peu différentes et vous devriez trouver votre bonheur chez l’une d’entre elle. La preuve chez nous !

-Attention aux couches d’occasions : malheureusement, vous ne savez pas comment les autres prennent soin de leur couches ET elles peuvent nécessiter un décrassage. Pas forcément l’idéal pour une première approche.

Pas de pression : si cela ne vous convient pas, ne vous acharnez pas. Pas de pression non plus si vous êtes comme nous en « mixte » et que vous utilisez encore des couches lavables.

Voilà pour mon retour d’expérience. N’hésitez pas si vous avez des questions, j’essaierai d’y répondre.

Est-ce que vous êtes tentés par les couches lavables ? Avez-vous déjà essayé ?


Merci aux personnes ayant regardés des pubs sur ma page Tipeee le mois dernier !

Et merci d’avoir lu cet article jusqu’au bout ! N’hésitez pas à en découvrir d’autres sur le blog, à me suivre sur Instagram (ici) et sur Youtube (ici).

Vous pouvez aussi aller faire un tour sur ma page Tipeee (ici) si le coeur vous en dit: vous pouvez regarder une petite pub gratuite la-bas pour me soutenir ou m’accordez un Tip.

A très vite,

Justine

2 réponses à « Les couches lavables, bilan après 7 mois d’utilisation ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  +  70  =  76