Toy Story 4


Films / lundi, juillet 22nd, 2019

Toy Story 4 est sorti dans les salles le 21 juin 2019. Ce nouveau Disney x Pixar était très attendu, notamment par ma génération, bercée depuis l’enfance par les aventures de Woody et Buzz.

Je suis allé le voir vendredi et c’était également l’occasion pour moi de vivre ma première expérience au cinéma en Angleterre !

L’histoire

Les jouets prenant vie (dans le dos des humains) sont de retour dans ce nouvel opus de Toy Story !

On les retrouve donc chez Bonnie, leur nouvelle propriétaire, qui va aller pour la première fois à l’école maternelle pour une journée d’adaptation. Bien qu’un peu délaissé par la petite fille, Woody (le shérif héros des films) décide de se glisser dans son sac à dos pour l’aider à affronter cette journée

Alors qu’elle se retrouve seule à une table, le cow-boy va l’aider en plaçant auprès d’elle de quoi l’occuper. Bonnie va alors créer un nouveau jouet à partir d’une fourchette en plastique et d’autres éléments : Forky.

Malheureusement, Forky ne rêve que d’une chose : retourner dans une poubelle.

Commence alors une incroyable aventure pour tous les jouets, bien décidés à veiller au bonheur de leur enfant.

Mon avis

Depuis la sortie du film, J et moi rêvions de replonger en enfance et d’aller voir le film sur grand écran.

Nous nous y sommes donc rendu vendredi soir, sous une pluie battante. C’était le temps idéal pour nous rendre au cinéma. J’ai eu un petit choc en découvrant que la place était à plus de 11 livres (environ 12 euros), autant te dire que j’espérais vraiment ne pas être déçue.

Dès le lancement du film , j’ai senti la chair de poule envahir mes bras quand j’ai entendu la chanson « You’ve got a friend in me ». J’ai eu une vraie madeleine de Proust, repartant dans le passé et dans la maison ayant accueillie mes jeunes années. Je me suis vue, regardant Toy Story 1 sur cassette et rêvant que mes jouets prenaient vie lorsque je n’étais pas dans la même pièce qu’eux.

Les créateurs du film joue sur la corde sensible et ça marche !

J’ai été éblouie par la qualité des images. Du grain de poussière sur une vieille étagère en passant par le vernis sur certains jouets, les moindres détails sont représentés et cela immerge complètement le spectateur dans le film

J’ai adoré l’histoire et les nouveaux personnages, notamment la nouvelle méchante. J’ai même eu peur des pantins bien trop réalistes à mon goût et réveillant mes angoisses adolescentes lorsque je lisais les Chair de poule. J’ai un peu honte mais j’ai sursauté devant Toy Story…

Mention spéciale à la scène d’école où l’on aperçoit un couple lesbien accompagnant leur enfant. C’est plaisant de voir que l’on représente enfin la diversité dans des grosses productions.

Pour conclure…

Je n’avais pas beaucoup de doute sur le fait que j’allais aimer ce film et effectivement, j’ai adoré. J’ai trouvé ça drôle, intelligent, nostalgique. Je ne suis peut être pas très objective mais je te conseille de le regarder.

Concernant la V.O., je pense que c’est vraiment pas mal de regarder des films à destination des enfants. Le vocabulaire et la construction des phrases sont simples et c’est satisfaisant de presque tout comprendre. 

Et toi, tu aimes Toy Story ? Tu as déjà vu celui-ci ? 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *